« Réussir ou échouer? » that is the question.

« Réussir ou échouer? » that is the question.

« Réussite », « succès », »victoire », « challenge »,… sont devenus des mots tellement galvaudés qu’on finit par s’en méfier, il y a même des personnes qui se méfient tellement qu’ils préfèrent échouer pour ne pas être mal vus ou tout simplement pour rester en accord avec leurs zones de confort…

Ce qui a créé cette défiance aux conséquences plutôt néfastes, ce sont en partie les professionnels du développement personnel qui vous proposent de vous remettre d’aplomb et qui n’ont pour la plupart construit leur propre succès que sur la promesse de succès faite aux autres et rarement suivie d’effet si ce n’est le fameux « placebo » euphorisant qui agit lorsqu’on confie son destin aux autres…

La bonne nouvelle c’est que le Succès ou la Réussite n’ont aucun rapport avec l’état d’un compte en banque et la mauvaise c’est que le succès ne peut pas venir de l’extérieur, même lorsqu’on se ruine en manipulations de chakras, en recherches de vies antérieures ou lorsqu’on pense pouvoir graisser la patte à un archange de premier plan…La nouvelle « méditation » et le énième week-end en résidentiel dans les Gorges du Verdon ne conduisent pas au succès, je vous l’assure, et mon conseil est pour l’instant gratuit…

Donc n’attendez de miracle ni du « saut à l’élastique » ni de la « marche sur le feu », tout cela vous laissera vite sur le bas-côté de la route et vous continuerez à agiter votre pouce pour arrêter le convoi impassible de la « réussite »…

J’ai pris des risques en déposant le domaine « réussirdanslavie.com » parce qu’on peut penser que j’essaie de me glisser, avec un certain retard, dans la mouvance du « How to success story sans peine »…Et bien non, avant de devenir entrepreneur au Japon et d’avoir une pleine page dans le figaro qui titrait : LES FRANCAIS QUI REUSSISSENT A L’ETRANGER, j’avais dans mon jeune temps été prof de français à Wingles, petit village du Pas-de-Calais et j’ai gardé de cette profession initiale le souci de la précision terminologique…

Ce qui fait que pour moi « réussir », hors de toute préoccupation mercantile ça se résume de la manière suivante : « Réussir sa viec’est faire ce que l’on a envie de faire. Faire ce que l’on a envie de faire c’est certainement le rêve de tout un chacun. Attention, cela ne signifie pas avoir une vie oisive, à siroter des cocktails au bord d’une piscine. » Ce à quoi j’ajouterai cette définition d’un penseur anglais du XVIIème siècle ; Thomas Hobbes : « Réussir c’est atteindre ce but qu’est le bonheur, mais « ce serait en vain que l’on se fixerait ce but, si l’on ne se donnait pas aussi tous les moyens pour y parvenir », ce qui pose la question de la fin et des moyens. »

La réussite pose donc la question du « bonheur » et si l’argent pouvait acheter cet état de bien être ça se saurait…L’exemple de célébrités belles et comblées qui se sont suicidées dans la fleur de l’âge, le nombre d’entrepreneurs « à succès » qui vivent à l’écart du bonheur et le nombre de vendeurs de stage de développement personnel qui prétendent mais n’accomplissent pas autre chose que leurs formations payantes prouvent que non, le succès et la réussite n’ont aucun rapport avec l’argent.

On nous a trop fait croire que le bonheur est un objectif à atteindre à la force du poignet. Certains passeront leur vie en thérapie ou en formations pour essayer d’atteindre cette évidence : le bonheur est notre état naturel. Du coup, réussite et succès le sont aussi. La vie ne pousse pas notre énergie en avant pour nous larguer dans le vide du haut de la falaise…

Il faut considérer l’échec comme une exception, pas le succès…La mal-chance n’est pas le lot commun c’est aussi une exception, répandue certes mais tout cela ne reste qu’une exception dominante imposée à la race humaine par l’éducation…On se transmet que l’on soit religieux ou pas, le mythe de la chute d’Adam et Eve…On est presque tous livrés avec cette application implantée sur notre disque dur…

Le logiciel implanté depuis des temps immémoriaux concerne aussi bien les religieux que les laïcs, les croyants que les « bouffeurs de curé ». C’est une puce microscopique fixée à l’insu de tous dans les replis de notre hypothalamus. Le programmeur qui est à l’origine de cet « implant » est resté anonyme mais le petit bout de programme responsable de la prétendue « condition humaine » se trouve entre le verset 13 et le verset 24 du chapitre 3 de la Genèse.

Ce serait un peu long de tout recopier, je vous renvoie donc au texte si vous êtes curieux. Je me contenterai de  quelques points saillants qui ont à mon avis fortement influencé notre « style de vie » :

Les paroles qui vont suivre sont attribuées à Dieu :

« Il dit à la femme : « Je ferai qu’enceinte, tu sois dans de grandes souffrances ; c’est péniblement que tu enfanteras tes fils. Ton désir te poussera vers ton homme et lui te dominera »…

Avouez que c’est chaud et qu’aujourd’hui Dieu risquerait la garde à vue si Eve téléphonait à la Police Nationale pour le dénoncer pour incitation à la violence domestique…

Rassurez-vous, Adam en prend aussi pour son grade : « … Le sol sera maudit à cause de toi. C’est dans la peine que tu t’en nourriras tous les jours de ta vie… » 

Traduisez cela en trajet de métro bondé, en boulot insipide, en obligations de toutes sortes et vous aurez le tutoriel pour appliquer les instructions en pleine vie moderne. Comme quoi même malgré les changements de dieux, rien n’a changé.

Pour les amateurs de sensation fortes le reste des paroles sacrées mérite le détour…Et dire qu’on en parle aux enfants en appelant ce père sadique : « le Bon Dieu »…Croyants ou pas, nous y sommes en plein! Le seul site à visiter pour trouver l’antidote c’est « commentseracheter.com »…(rires)

Je ne fais pas de « l’anti-Bible » et je ne cherche pas à jouer un rôle dans la nouvelle série de Netflix  « L’arrivée de l’antechrist », je fais juste un peu d’archéologie neurologique pour remettre la pendule de la « réussite » à l’heure .

Je le répète, persiste et signe : le Bonheur est un droit naturel et la réussite la seule voie d’accès qui y conduit. Tout dans la nature, des atomes aux formes les plus complexes de vie possède ce programme à la sortie de l’usine divine, seuls les hommes se pensent encore transfigurés par ces exceptions qu’on nomme Echec et souffrance, pour combien de temps encore? C’est la question. (A suivre)

%d blogueurs aiment cette page :