« Hado », la clé de tout

Nikola Tesla, le Génial inventeur, avait déclaré : « Si vous voulez découvrir les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence et de vibration. » La tradition japonaise possède un mot pour décrire cela, c’est HADO. Tout sur notre plan de vie émet une fréquence ou HADO spécifique : les lieux, les objets, les humains, les animaux, les couleurs, les paroles et les pensées…rien n’y échappe.

Tout cela s’organise par résonance, de la même manière qu’un poste récepteur et une station de radio entrent en résonance lorsque vous écoutez vos programmes favoris. Les chaines de télévision que nous regardons fonctionnent de la même manière.

Quel rapport cela a-t’il avec le coaching? Et bien tout simplement que chaque pensée, chaque état intérieur, chaque image de nous mêmes va générer une fréquence de vibration qui va nous identifier, comme une station émettrice.

Résultat? Tout ce qui est en résonance va se brancher automatiquement sur cette fréquence, que ce soit les situations, les objets, les personnes, etc. Et ce sur l’ensemble du réseau de la Vie, c’est à dire dans tout l’univers. Du coup, c’est cette fameuse « Loi d’attraction » qui se met alors à fonctionner à partir du principe tout simple que les « semblables s’attirent ».

Le problème, c’est qu’à notre niveau, tout cela passe totalement inaperçu et que nous laissons échapper des pensées, des petites phrases en apparence innocentes qui vont entretenir et faire perdurer des situations désagréables.

La personne qui déteste son travail et qui le pense chaque jour, un couple qui bat de l’aile, une maison qu’on n’aime pas, lorsqu’un de nos enfants nous énerve,…dans tous les cas, notre fréquence est modifiée. Dans le monde de l’énergie, rien n’est jamais au repos.

Le principe est simple : si je veux devenir quelque chose d’autre que ce que je suis en ce moment, je dois vibrer exactement sur la fréquence de mon objectif.

Ce qui signifie qu’une personne qui est convaincue d’être « pauvre » aura du mal à devenir riche. Une personne qui se pense « malheureuse » ne pourra pas non plus prétendre accéder au bonheur. C’est la raison pour laquelle les problèmes se répètent. C’est pour cela que certaines personnes semblent avoir un « destin » malheureux.

La croyance en la chance ou la malchance est tout simplement la production d’une fréquence qui va déclencher une chaîne de causes et d’effets spécifiques en fonction d’un certain HADO.

%d blogueurs aiment cette page :