Halloween et le Ho’oponopono : Le « coaching Haribo »…

Pour beaucoup de gens, le « développement personnel » est un moyen d’obtenir quelque chose, d’atteindre un état, de changer pour correspondre à un objectif…Presque toujours, il y a une attente de quelque chose de plus, quelque chose d’extérieur…

A quoi bon changer si je n’ai pas de récompense? Meilleures relations, meilleure position dans mon entreprise, meilleure performance en tant qu’employé, plus d’autorité en tant que Parent, une meilleure obéissance de mes enfants, la possibilité de communiquer avec les animaux, avec les plantes, guérir une maladie, retrouver ou conserver la santé…la liste des désirs est infinie…

Pour le réaliser, il suffit de survoler la trentaine de pages de Google lorsque vous recherchez le mot Ho’oponopono…Le fait que 350 à 500.000 personnes aient acheté vos best sellers est censé vous valider même si vous n’avez qu’une conception caricaturale de ce que vous prétendez révéler…Les moutons de Panurge ne sont pas une espèce en voie de disparition, surtout lorsqu’on leur promet la lune…

Le « Ho’oponopono grand public » c’est la nuit d’Halloween toute l’année, tout le monde se déguise en ce qu’il croit être et va sonner aux portes pour obtenir des sucreries…On ne menace pas de jeter un sort si on n’obtient pas ce que l’on souhaite, on se contente de bêler comme les autres des formules prétendument magiques qui font de vous le meilleur des hommes ou la meilleure des femmes.

On sonne aux portes « Pardonne-moi, je suis désolé, merci, je t’aime » et « Haribo c’est beau la vie »…on aime les slogans publicitaires du coup la formule fait fortune…Réveillons-nous! Devenons enfin adultes et responsables!

Et en plus, tout ceci est présenté comme le « Secret des guérisseurs Hawaïens… ». Leur sagesse et l’harmonie de leur communauté tiendraient dans ces 4 mots magiques.

N’est-ce pas un signe d’irrespect total pour cette culture profondément spirituelle que d’oser la réduire à quatre phrases traduites en langue étrangère qui devraient permettre de remettre d’aplomb notre vie de « petits blancs ».

« Remettre d’aplomb », remettre droit, rectifier, effacer ses erreurs et celles de ses ancêtres…On décortique les syllabes du mot pour en extraire les sens…mais sans en comprendre l’essence…En général, dans la foulée on pense qu’Aloha veut dire « bonjour » comme c’est écrit sur internet…

C’est vrai que c’est plus exotique de rêver d’un archipel fantasmatique où l’on n’est jamais allé que de regarder à ses pieds. Nos propres textes sacrés ne nous intéressent plus parce que les lire attentivement pour en extraire l’essence est trop fatigant…Et pourtant, c’est là le que se trouve le secret qui nous est destiné, sous les mots…

Mais nous nous moquons de l’esprit des mots, nous n’aimons pas creuser, nous préférons la facilité d’absorption des dogmes, des idéologies et des religions pré-digérées. On a besoin de croire à la promesse des sucreries faciles, q’elles soient politiques, financières ou spirituelles. C’est la seule cause de toutes les violences et de toutes les guerres sur notre planète. « La bonne conscience » : Tuez-les tous et vous vivrez mieux! Détruisez la vie et Dieu vous appellera à ses côtés.

Il est plus facile et rassurant de confier son esprit à un leader, à un gourou ou un charlatan que de s’observer soi même pour réveiller le « Kahuna » qui sommeille en nous…

Le secret des Kahunas est « Kapu », ce qui veut dire « Sacré » et « Secret » à la fois. C’est un mot qui rassure et qui fait peur car il exprime le pouvoir terrible du réacteur nucléaire au centre du vivant, l’Esprit Sacré qui a tout conçu, du grain de sable au cadre qui souhaite obtenir une promotion dans sa compagnie… Le centre émetteur de toute la Création! C’est à dire de « tout ce qui EST »…

Le Kapu s’approche avec autant de respect et de précautions qu’un courant électrique haute tension. Il y a des règles à respecter si vous ne voulez pas finir électrocutés…

Le « Kapu » n’existe pas qu’à Hawaï. Le Coran ne dit-il pas « Lui est Allah! Il n’y a pas d’autre Dieu que Lui! Gloire à lui… » et la Bible « Tu n’auras pas d’autre Dieu devant ma face ».

Ces messages si on les comprend révèlent l’unité absolue de tout et la soumission à un pouvoir unique. Ils contiennent aussi une menace qui est à interpréter comme le coeur de l’esprit du Ho’oponopono : s’éloigner de l’UN et ne pas vouloir s’y soumettre c’est perdre le chemin de l’inspiration, devenir un arbre stérile ou une vigne qui ne donnerait que des raisins acides. C’est cela la seule « erreur mortelle »…C’est de laisser mourir son esprit en courant après des chimères.

Le secret de ce qui est « kapu » ne peut être révélé car c’est dans l’évolution intérieure des hommes qu’il se développe. Les «Kahunas » ne sont pas recrutés en passant par pôle emploi, ils n’ont pas été choisis sur les diplômes qu’ils ont obtenu dans une université, ni en s’auto qualifiant parce qu’ils ont glané quelques inepties clinquantes sur le net…

Les Kahunas ressemblent à vous et à moi, la différence c’est la sagesse qu’ils ont acquise par leur dur travail sur eux mêmes…Eux savent ce qu’est « le développement personnel » et leur seule présence est une bénédiction pour ceux qui les approchent parce qu’ils vivent au coeur de la vie, là où l’égo ne règne pas en maître. C’est pour cela qu’ils se dévouent corps et âme à la mission que l’Univers leur a confié : contribuer à maintenir l’Harmonie et à entretenir les valeurs attachées au HA qui les soutient et qui soutient toute la Création…

%d blogueurs aiment cette page :