Le pouvoir des mots

Tous les mots et toutes les paroles que nous employons possèdent une fréquence particulière, que nous le voulions ou non. Nous le savons par expérience puisque tous les jours nous sommes affectés par nos propres paroles ou celles des autres. Qu’il s’agisse de l’expression de nos pensées, des informations à la télévision ou dans la presse ou de  ce que les autres nous disent, le langage transforme sans cesse notre vision du monde et de ce que nous sommes;

La météo, les horoscopes, les nouvelles d’une guerre ici ou là, une altercation entre conducteurs, une parole agréable ou désagréable et instantanément, que nous le voulions ou non, notre expérience est filtrée, modifiée. Nous vivons en fait constamment dans un état de « réalité modifiée » par le langage.

Dans le chamanisme, on parle d’être « impeccable avec ses mots ». De ne pas les utiliser à tort et à travers car de la même manière qu’ils peuvent faire du bien, ils peuvent faire du mal. Aucun mot n’est « neutre » ou « innocent », il faut le savoir. Qu’il soit pensé, formulé ou écrit. C’est ce que les Japonais appellent « Kotodama » ou « l’âme des mots ».

Les expériences conduites au Japon autour du « Hado »(fréquence vibratoire) permettent de voir à quel point les mots exercent un pouvoir sur la matière. Ils agissent sur la cristallisation de l’eau mais aussi sur chaque atome de l’univers et sur nos expériences personnelles. La nature de notre vision de la vie est toujours déterminée par les pensées que nous entretenons à propos de nous mêmes et du monde.

Ce qui n’est pas encore visible le devient à force de répétition. On peut générer ainsi un succès, une maladie, un échec, juste avec des pensées qui sont des mots silencieux. Tout notre conscient et tout notre inconscient se nourrissent de langage. D’où l’efficacité du silence et des techniques de méditation qui reposent toutes sur une certaine forme de silence.

%d blogueurs aiment cette page :